YHWH Jéhovah, Sa Parole, Ses Serviteurs, Son Esclave
BIENVENUE sur notre forum dédié à YHWH (Jéhovah)
N'hésitez pas à vous inscrire, cela prend 2mn et vous pourrez participer immédiatement à tous nos forums de discussion...Un Huis-Clos est également disponible pour nos frères du Christ.
Alors, à tout de suite!


Discussions constructives entre chrétiens reconnaissant YHWH comme leur Père et Jésus-Christ comme leur Sauveur.
 
AccueilFAQS'enregistrer

Partagez|

"Adultère" c'est quoi ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Georges



Nbs de messages postés : 462
Inscrit(e) depuis le : 05/12/2010
Où je me trouve Où je me trouve : Réunion.

Message n°1
MessageSujet: "Adultère" c'est quoi ? Sam 7 Déc - 16:26

Bonjour à tous !
"Niouf" pour l'acte et "Néouf" pour le commettant. Ces deux termes hébreux sont traduits par "Adultère" en français. Mais que dit exactement les écritures saintes concernant l'adultère ?
Dans ce sujet, je vais passer en revue les versets bibliques dans lesquels Jésus a parlé de l'adultère. Il n'est pas impossible que vous soyez surpris par ce sujet...
A+
Revenir en haut Aller en bas
Georges



Nbs de messages postés : 462
Inscrit(e) depuis le : 05/12/2010
Où je me trouve Où je me trouve : Réunion.

Message n°2
MessageSujet: Re: "Adultère" c'est quoi ? Dim 8 Déc - 0:49

Le terme adultère signifie : infidélité conjugale. Pour qu’il y ait adultère il est donc nécessaire qu’un des participants au méfait soit marié. Mais qui ?
***Matthieu 5 :28 : « Mais moi je vous dis que tout homme qui continue à regarder une femme de manière à éprouver une passion pour elle a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur. »
Le terme que Jésus a utilisé pour désigner « femme » est certainement « isha » qui peut désigner autant une femme mariée qu’un être humain de sexe féminin capable d’enfanter.
Mais dans le contexte et pour que l’affirmation de Jésus soit toujours vrai, le terme « femme » désigne ici « une femme mariée ». Sinon, dans l’éventualité où le « tout homme » serait célibataire, l’affirmation de Jésus serait fausse, ce qui ne peut être.
***Matthieu 5 :32 : « Cependant moi je vous dis que tout homme qui divorce d’avec sa femme — excepté pour cause de fornication — l’expose à devenir adultère, et celui qui se marie avec une femme divorcée commet l’adultère. »
Il est encore question ici de femme divorcée pour mauvais motif, c'est-à-dire toujours mariée, qui peut être générateur d’adultère.
***Matthieu 19 :9 : « Je vous dis que quiconque divorce d’avec sa femme — sauf pour motif de fornication — et se marie avec une autre, commet l’adultère. ” »
De même que « sa femme » est une femme mariée et divorcée pour mauvais motif, l’expression « une autre » désigne une autre femme dans la même situation, sinon, le rédacteur aurait précisé « une autre quoi ».
Nous voyons donc, en analysant ces versets que l’adultère est une relation sexuelle avec une femme mariée, une femme appartenant à un autre homme. L’enseignement de Jésus reste dans le droit fil de la loi mosaïque et des coutumes juives de son époque.
Mais un homme qui a des relations avec une autre personne que son conjoint, quelle faute commet-il ? Probablement la fornication. Une autre fois je vous expliquerai pourquoi la fornication et pourquoi probablement.
Revenir en haut Aller en bas
Georges



Nbs de messages postés : 462
Inscrit(e) depuis le : 05/12/2010
Où je me trouve Où je me trouve : Réunion.

Message n°3
MessageSujet: Re: "Adultère" c'est quoi ? Dim 8 Déc - 14:01

Bonjour à tous !
Vous l’ai-je dit : L’Adultère est, selon les évangiles, le fait qu’un homme, marié ou non, désire ou ait des relations sexuelles avec une femme mariée. Mais un homme qui désire ou a des relations sexuelles avec une femme non mariée commet la fornication.
« Zénoute » est le terme hébreu traduit par fornication en français. Ce terme emporte le sens de prostitution et de débauche.
Je vais laisser de coté la prostitution et nous attarder sur la débauche. La débauche est un dérèglement des mœurs par rapport à la société ad hoc et un vagabondage sexuel.
Pour bien faire comprendre ce qu’est la fornication je vais faire un parallèle entre Jacob et un éventuel homme moderne qui voudrait avoir la même situation familiale que lui.
Jacob était à la fois mari, concubin et polygame, la totale…. Mais il n’était en aucun cas fornicateur.
Alors :
1 ) Les femmes de Jacob acceptaient la situation et ce sont elles mêmes qui lui ont donné leur servante pour concubine. AUJOURD’HUI notre éventuel homme aurait des relations cachées puisque les femmes modernes n’acceptent plus cette situation familiale et exigent l’exclusivité.
2 ) Jacob ne faisait pas de vagabondage sexuel. Il est resté avec ses épouses et concubines jusqu’à ce que la mort les sépare. AUJOURD’HUI il serait difficile à notre homme moderne d’entretenir une relation cachée à vie.
3 ) La loi de l’époque permettait à Jacob d’avoir cette situation. AUJOURD’HUI la plupart des pays et lois condamnent la polygamie.
4 ) Jacob a pris soin de ses 13 enfants issus de ses 2 femmes et de ses 2 concubines. AUJOURD’HUI les éventuels enfants sont laissés pour compte et négligés.
Nous voyons donc que la notion de fornication varie suivant l’évolution de la société. Et afin de ne choquer personne, le chrétien doit tenir compte des règles environantes.
La prochaine fois je vous parlerai d'autres fautes sexuelles entre homme-femme.
Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Lepetiqohéleth



Nbs de messages postés : 2633
Inscrit(e) depuis le : 03/12/2010
Où je me trouve Où je me trouve : L'ultra-périphérie européenne

Message n°4
MessageSujet: Re: "Adultère" c'est quoi ? Lun 9 Déc - 0:45

Paix, faveur et miséricorde divines,

Georges a écrit:
Le terme adultère signifie : infidélité conjugale. Pour qu’il y ait adultère il est donc nécessaire qu’un des participants au méfait soit marié. Mais qui ?
***Matthieu 5 :28 : « Mais moi je vous dis que tout homme qui continue à regarder une femme de manière à éprouver une passion pour elle a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur. »
Le terme que Jésus a utilisé pour désigner « femme » est certainement « isha » qui peut désigner autant une femme mariée qu’un être humain de sexe féminin capable d’enfanter.
Mais dans le contexte et pour que l’affirmation de Jésus soit toujours vrai, le terme « femme » désigne ici « une femme mariée ». Sinon, dans l’éventualité où le « tout homme » serait célibataire, l’affirmation de Jésus serait fausse, ce qui ne peut être.
***Matthieu 5 :32 : « Cependant moi je vous dis que tout homme qui divorce d’avec sa femme — excepté pour cause de fornication — l’expose à devenir adultère, et celui qui se marie avec une femme divorcée commet l’adultère. »
Il est encore question ici de femme divorcée pour mauvais motif, c'est-à-dire toujours mariée, qui peut être générateur d’adultère.
***Matthieu 19 :9 : « Je vous dis que quiconque divorce d’avec sa femme — sauf pour motif de fornication — et se marie avec une autre, commet l’adultère. ” »
De même que « sa femme » est une femme mariée et divorcée pour mauvais motif, l’expression « une autre » désigne une autre femme dans la même situation, sinon, le rédacteur aurait précisé « une autre quoi ».
Nous voyons donc, en analysant ces versets que l’adultère est une relation sexuelle avec une femme mariée, une femme appartenant à un autre homme. L’enseignement de Jésus reste dans le droit fil de la loi mosaïque et des coutumes juives de son époque.
Mais un homme qui a des relations avec une autre personne que son conjoint, quelle faute commet-il ? Probablement la fornication. Une autre fois je vous expliquerai pourquoi la fornication et pourquoi probablement.
Aujourd'hui, nous considérons un couple vivant ensemble sans être passés par la mairie comme des gens vivant dans le péché puisqu'ils ne sont pas mariés. On dit qu'ils commettent la fornication.
1ere situation : La femme étudie la bible et l'homme ne veut pas accepter l'étude. Au bout de plusieurs mois, elle demande à être proclamatrice. Evidemment son enseignante lui dit qu'elle devra d'abord régulariser sa situation car les anciens vont lui refuser l'accès à la prédication. Elle en parle à son homme et celui-ci refuse le mariage. Quelques mois plus tard, son enseignante la met au pied du mur : " Soit tu te maries avec ton homme, soit tu le mets à la porte (bien qu'ils aient 30 ans de vie commune) ou sinon j'arrête ton étude ! "
L'étude est interrompue, mais cette femme est restée assidue aux réunions chrétiennes jusqu'à sa mort survenue après 55 ans de vie commune sans avoir pu réaliser son rêve d'être un TJ. Que penser de cette fiction ? Est-ce que ce couple vivait vraiment dans la fornication ?

2eme situation :
Un couple vivant comme ci-dessus sans être officiellement marié ; puis se sépare pour incompatibilité d'humeur et reprend vie commune avec quelqu'un d'autre et ce plus d'une fois. Puis un jour l'un des deux se met à étudier. Plus tard il arrive à convaincre son autre de se marier avec lui devant le maire, ce qui est accepté. Peu de temps après leur mariage, l'étudiant est nommé proclamateur et plus tard devient un chrétien voué et baptisé. S'il s'agit d'un homme peut-être deviendra-t-il un ancien plus tard.
Qu'en pensez-vous ? Ce couple, simplement par leurs signatures sur le registre communal, font-elles d'eux un couple moralement pur aux yeux de Dieu ? Si oui, est-ce les signatures et la bague au doigt qui définissent l'union d'un couple aux yeux de Dieu ? Si l'on considère que fondamentalement c'est l'acte sexuel qui fait qu'un couple s'est marié (Exemple premier mariage humain), cet individu qui s'est séparé de ses précédents conjoints, n'était-il pas en réalité sous le coup d'un divorce dès lors qu'il y avait rupture de vie sexuelle et de l'adultère en reprenant un autre conjoint ? Mais comme il s'agit d'un adultère non reconnu bibliquement (car motif autre que fornication) pour ouvrir l'accès à un nouveau mariage, ce dernier mariage compte-t-il vraiment aux yeux de Dieu ? Ce qui compte aux yeux de César, est-ce vraiment ce qui compte aux yeux de Dieu ?

Merci





_________________________________________________
Heureux les pacifiques, puisqu’ils seront appelés ‘ fils de Dieu ’. Mat 5: 9 Soyons tous des faiseurs de paix sur ce forum en particulier les membres oints pour que l'expression "fils de Dieu" ne leur soient pas arrachée !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jehovahyhwh.org
Lepetiqohéleth



Nbs de messages postés : 2633
Inscrit(e) depuis le : 03/12/2010
Où je me trouve Où je me trouve : L'ultra-périphérie européenne

Message n°5
MessageSujet: Re: "Adultère" c'est quoi ? Lun 9 Déc - 0:53

Georges a écrit:
Bonjour à tous !
Vous l’ai-je dit : L’Adultère est, selon les évangiles, le fait qu’un homme, marié ou non, désire ou ait des relations sexuelles avec une femme mariée. Mais un homme qui désire ou a des relations sexuelles avec une femme non mariée commet la fornication.
« Zénoute » est le terme hébreu traduit par fornication en français. Ce terme emporte le sens de prostitution et de débauche.
Je vais laisser de coté la prostitution et nous attarder sur la débauche. La débauche est un dérèglement des mœurs par rapport à la société ad hoc et un vagabondage sexuel.
Pour bien faire comprendre ce qu’est la fornication je vais faire un parallèle entre Jacob et un éventuel homme moderne qui voudrait avoir la même situation familiale que lui.
Jacob était à la fois mari, concubin et polygame, la totale…. Mais il n’était en aucun cas fornicateur.
Alors :
1 ) Les femmes de Jacob acceptaient la situation et ce sont elles mêmes qui lui ont donné leur servante pour concubine. AUJOURD’HUI notre éventuel homme aurait des relations cachées puisque les femmes modernes n’acceptent plus cette situation familiale et exigent l’exclusivité.
2 ) Jacob ne faisait pas de vagabondage sexuel. Il est resté avec ses épouses et concubines jusqu’à ce que la mort les sépare. AUJOURD’HUI il serait difficile à notre homme moderne d’entretenir une relation cachée à vie.
3 ) La loi de l’époque permettait à Jacob d’avoir cette situation. AUJOURD’HUI la plupart des pays et lois condamnent la polygamie.
4 ) Jacob a pris soin de ses 13 enfants issus de ses 2 femmes et de ses 2 concubines. AUJOURD’HUI les éventuels enfants sont laissés pour compte et négligés.
Nous voyons donc que la notion de fornication varie suivant l’évolution de la société. Et afin de ne choquer personne, le chrétien doit tenir compte des règles environantes.
La prochaine fois je vous parlerai d'autres fautes sexuelles entre homme-femme.
Merci.
Méditation et recherches très pertinentes

_________________________________________________
Heureux les pacifiques, puisqu’ils seront appelés ‘ fils de Dieu ’. Mat 5: 9 Soyons tous des faiseurs de paix sur ce forum en particulier les membres oints pour que l'expression "fils de Dieu" ne leur soient pas arrachée !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jehovahyhwh.org
Lepetiqohéleth



Nbs de messages postés : 2633
Inscrit(e) depuis le : 03/12/2010
Où je me trouve Où je me trouve : L'ultra-périphérie européenne

Message n°6
MessageSujet: Re: "Adultère" c'est quoi ? Lun 9 Déc - 1:11

3eme situation :

Un couple chrétien dont le mari est ancien. Un beau jour, il arrive du travail et ... sa maison est vidée et sa femme est partie. Après plusieurs mois d'attente, ce frère toujours ancien donne son accord pour le divorce (d'autres dans le même cas demandent eux-mêmes le divorce). 
Reste que son ex n'a jamais été excommuniée pour un quelconque motif, et pour cause ! : disparue de la circulation (de la compagnie chrétienne) !!
Son divorce il l'obtient au bout d'un an. Petit à petit il commence à revivre en célibataire en sortant avec des jeunes sœurs jusqu'au jour où il en tombe amoureux d'une d'entre elles. Ayant le feu, sans tarder ils se marient. 
Un tel remariage pour ce frère est-il biblique ? En se remariant est-il adultère ou pas bibliquement parlant ? Est-il toujours un exemple pour la congrégation ?
Qu'en pensez-vous ?

_________________________________________________
Heureux les pacifiques, puisqu’ils seront appelés ‘ fils de Dieu ’. Mat 5: 9 Soyons tous des faiseurs de paix sur ce forum en particulier les membres oints pour que l'expression "fils de Dieu" ne leur soient pas arrachée !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jehovahyhwh.org
Lepetiqohéleth



Nbs de messages postés : 2633
Inscrit(e) depuis le : 03/12/2010
Où je me trouve Où je me trouve : L'ultra-périphérie européenne

Message n°7
MessageSujet: Re: "Adultère" c'est quoi ? Lun 9 Déc - 10:59

Paix, faveur et miséricorde divines,

Par mes réflexions, je ne veux pas encourager des relations sexuelles avant d'être allé à la mairie. Des relations sexuelles avant la mairie - la toute première fois, je veux dire - c'est forcément l'avoir fait comme un voleur, en cachette ; sans donc le consentement au moins des parents ; du coup l'on tombe sous la pornéia. 
Quand on regarde les premiers mariages de l'humanité (hormis celui d'Adam et Eve), on s'aperçoit que les parents y étaient impliqués à 100 % souvent même jusqu'à dans le choix du conjoint. 
Voilà pourquoi quand Rebecca a accepté de descendre avec le serviteur d'Abraham pour se marier avec Isaac, aussitôt être descendue du chameau, passé le coup de foudre et les présentations, certainement leur lune de miel a commencé ce même jour. Cela n'était pas choquant puisque les parents réciproques étaient au courant. C'était donc un véritable mariage.

Aujourd'hui les choses ne sont plus ainsi. Les parents ne s'impliquent plus dans le choix du conjoint de leur progéniture. Cependant c'est de la responsabilité de l'enfant de ne pas coucher en cachette tant que le mariage à la mairie ou dans d'autres régions à l'église n'est pas prononcé.
Un jeune donc qui se marie en grande pompe, alors qu'il a déjà couché en cachette, son mariage est un mariage "trompe l'oeil" . C'est cet aspect qui fait qu'il vivait dans le péché.

Mais peut-on dire autant d'un couple qui vit ensemble depuis des années et ayant même des enfants ? Certainement la première fois ils l'ont fait en cachette, mais après le fait qu'ils se soient mis en ménage aux yeux et au su de tous, peut-on dire que fondamentalement ils vivent dans la fornication d'autant plus s'ils savent qu'ils sont fidèles l'un à l'autre ?

Bonne journée

_________________________________________________
Heureux les pacifiques, puisqu’ils seront appelés ‘ fils de Dieu ’. Mat 5: 9 Soyons tous des faiseurs de paix sur ce forum en particulier les membres oints pour que l'expression "fils de Dieu" ne leur soient pas arrachée !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jehovahyhwh.org
Georges



Nbs de messages postés : 462
Inscrit(e) depuis le : 05/12/2010
Où je me trouve Où je me trouve : Réunion.

Message n°8
MessageSujet: Re: "Adultère" c'est quoi ? Lun 9 Déc - 15:44

Bonjour,
Lepetiqohéleth a écrit:

Aujourd'hui, nous considérons un couple vivant ensemble sans être passés par la mairie comme des gens vivant dans le péché puisqu'ils ne sont pas mariés. On dit qu'ils commettent la fornication.
1ere situation : La femme étudie la bible et l'homme ne veut pas accepter l'étude. Au bout de plusieurs mois, elle demande à être proclamatrice. Evidemment son enseignante lui dit qu'elle devra d'abord régulariser sa situation car les anciens vont lui refuser l'accès à la prédication. Elle en parle à son homme et celui-ci refuse le mariage. Quelques mois plus tard, son enseignante la met au pied du mur : " Soit tu te maries avec ton homme, soit tu le mets à la porte (bien qu'ils aient 30 ans de vie commune) ou sinon j'arrête ton étude ! "
L'étude est interrompue, mais cette femme est restée assidue aux réunions chrétiennes jusqu'à sa mort survenue après 55 ans de vie commune sans avoir pu réaliser son rêve d'être un TJ. Que penser de cette fiction ? Est-ce que ce couple vivait vraiment dans la fornication ?
Le mot concubinage ne figure pas dans le nouveau testament. Les écritures grecques chrétiennes ne disent pas aussi que "celui qui vit en concubinage n'entrera pas dans le royaume des cieux".
Pour dire si une situation de concubinage est de la fornication ou pas, il faut pouvoir dire si cette situation de concubinage est de la débauche ou pas. Dans le cas que tu cites ici, vu le projet de vie commun, il semblerait qu'il n'y ait pas là de la débauche donc pas de fornication.

Lepetiqohéleth a écrit:

2eme situation :
Un couple vivant comme ci-dessus sans être officiellement marié ; puis se sépare pour incompatibilité d'humeur et reprend vie commune avec quelqu'un d'autre et ce plus d'une fois. Puis un jour l'un des deux se met à étudier. Plus tard il arrive à convaincre son autre de se marier avec lui devant le maire, ce qui est accepté. Peu de temps après leur mariage, l'étudiant est nommé proclamateur et plus tard devient un chrétien voué et baptisé. S'il s'agit d'un homme peut-être deviendra-t-il un ancien plus tard.
Qu'en pensez-vous ? Ce couple, simplement par leurs signatures sur le registre communal, font-elles d'eux un couple moralement pur aux yeux de Dieu ? Si oui, est-ce les signatures et la bague au doigt qui définissent l'union d'un couple aux yeux de Dieu ? Si l'on considère que fondamentalement c'est l'acte sexuel qui fait qu'un couple s'est marié (Exemple premier mariage humain), cet individu qui s'est séparé de ses précédents conjoints, n'était-il pas en réalité sous le coup d'un divorce dès lors qu'il y avait rupture de vie sexuelle et de l'adultère en reprenant un autre conjoint ? Mais comme il s'agit d'un adultère non reconnu bibliquement (car motif autre que fornication) pour ouvrir l'accès à un nouveau mariage, ce dernier mariage compte-t-il vraiment aux yeux de Dieu ? Ce qui compte aux yeux de César, est-ce vraiment ce qui compte aux yeux de Dieu ?

Merci
Il est intéressant de noter que David a récupéré sa femme Mikal qui avait été donné à un autre homme. Il n'a cependant plus jamais eu de relations sexuelles avec elle.
Dans le cas que tu cites ici, ces deux ont pratiqué de la débauche, du vagabondage sexuel et une relation à deux sans avenir, avant de se tourner vers la bible. Ils ont pratiqué la fornication. C'est l'acte sexuel qui fait le couple quand il n'y a pas fornication. On va dire que leur passé indécent n'a plus lieu d'être cité et que l'on espère leurs bonnes actions couvriront toutes leurs précédentes mauvaises actions.

Lepetiqohéleth a écrit:

3eme situation :

Un couple chrétien dont le mari est ancien. Un beau jour, il arrive du travail et ... sa maison est vidée et sa femme est partie. Après plusieurs mois d'attente, ce frère toujours ancien donne son accord pour le divorce (d'autres dans le même cas demandent eux-mêmes le divorce).
Reste que son ex n'a jamais été excommuniée pour un quelconque motif, et pour cause ! : disparue de la circulation (de la compagnie chrétienne) !!
Son divorce il l'obtient au bout d'un an. Petit à petit il commence à revivre en célibataire en sortant avec des jeunes sœurs jusqu'au jour où il en tombe amoureux d'une d'entre elles. Ayant le feu, sans tarder ils se marient.
Un tel remariage pour ce frère est-il biblique ? En se remariant est-il adultère ou pas bibliquement parlant ? Est-il toujours un exemple pour la congrégation ?
Qu'en pensez-vous ?
L'apôtre Paul a dit : en I Corinthiens 7 : 12-16 "Mais aux autres, je dis, oui moi, non le Seigneur : si un frère a une femme non croyante, et que pourtant elle consente à habiter avec lui, qu’il ne la quitte pas ; et une femme qui a un mari non croyant, et pourtant il consent à habiter avec elle, qu’elle ne quitte pas son mari. Car le mari non croyant est sanctifié en ce qui concerne [sa] femme, et la femme non croyante est sanctifiée en ce qui concerne le frère ; autrement, vos enfants seraient réellement impurs, mais maintenant ils sont saints. Mais si le non-croyant entreprend de se séparer, qu’il se sépare ; un frère ou une sœur ne sont pas asservis en pareil cas, mais Dieu vous a appelés à la paix. En effet, femme, comment sais-tu que tu ne sauveras pas [ton] mari ? Ou bien, mari, comment sais-tu que tu ne sauveras pas [ta] femme ?"
Ce frère a été appelé à la paix.
En se remariant il n'est pas adultère, car comme je l'ai expliqué plus haut, l'adultère c'est quand l'on a une relation avec une femme mariée.
Est-il fornicateur ? Pratique t-il de la débauche ? Comme il est légalement divorcé selon la loi du pays, on peut dire que non.
Il est cependant polygame aux yeux de Dieu mais pas aux yeux de César. Par conséquent il ne pourra pas assumer de responsabilités d'enseignant ou d'assistant dans la congrégation, sauf s'il prouve que son ancienne épouse l'a trompée.
Merci.

Revenir en haut Aller en bas
fleur des champs



Nbs de messages postés : 715
Inscrit(e) depuis le : 14/02/2012
Mon age : 23
Où je me trouve Où je me trouve : Sur une île de Cham ^^

Message n°9
MessageSujet: Re: "Adultère" c'est quoi ? Lun 9 Déc - 20:02

Petite remarque : Aujourd'hui dans nos sociétés, celui qui vit en concubinage, doit respecter la règle de fidélité. D'ailleurs, celui qui trompe son concubin aujourd'hui est mal vu par son entourage.

Déduction: Même celui qui n'est pas marié civilement mais vit en concubinage est considéré comme marié et est je pense marié selon Dieu. Franchement, c'est une signature qui va faire qu'il est plus ou moins marié devant Dieu? Je ne pense pas ...

Autre remarque : Le mariage pour Dieu je pense c'est le fait de "quitter son père et sa mère et de s'attacher à sa femme". C'est le fait de former sa propre famille en se détachant de ses parents .

Donc, celui qui décide de quitter ses parents , de s'attacher à une femme, sans forcément passer par la mairie, n'est-il pas marié aux yeux de Dieu ?
Je pense que si .

Aussi, je pense que celui qui vit en concubinage et abandonne par la suite son concubin/concubine agit aussi gravement que celui qui divorce de sa femme . Notre notion d'homme à ce sujet évolue selon la société et les époques, mais Dieu lui ne change pas ... heureusement Smile




_________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gouttes-de-rosee.e-monsite.com/
fleur des champs



Nbs de messages postés : 715
Inscrit(e) depuis le : 14/02/2012
Mon age : 23
Où je me trouve Où je me trouve : Sur une île de Cham ^^

Message n°10
MessageSujet: Re: "Adultère" c'est quoi ? Lun 9 Déc - 20:09

Lepetiqohéleth a écrit:
Paix, faveur et miséricorde divines,

Par mes réflexions, je ne veux pas encourager des relations sexuelles avant d'être allé à la mairie. Des relations sexuelles avant la mairie - la toute première fois, je veux dire - c'est forcément l'avoir fait comme un voleur, en cachette ; sans donc le consentement au moins des parents ; du coup l'on tombe sous la pornéia. 
Quand on regarde les premiers mariages de l'humanité (hormis celui d'Adam et Eve), on s'aperçoit que les parents y étaient impliqués à 100 % souvent même jusqu'à dans le choix du conjoint. 
Voilà pourquoi quand Rebecca a accepté de descendre avec le serviteur d'Abraham pour se marier avec Isaac, aussitôt être descendue du chameau, passé le coup de foudre et les présentations, certainement leur lune de miel a commencé ce même jour. Cela n'était pas choquant puisque les parents réciproques étaient au courant. C'était donc un véritable mariage.

Aujourd'hui les choses ne sont plus ainsi. Les parents ne s'impliquent plus dans le choix du conjoint de leur progéniture. Cependant c'est de la responsabilité de l'enfant de ne pas coucher en cachette tant que le mariage à la mairie ou dans d'autres régions à l'église n'est pas prononcé.
Un jeune donc qui se marie en grande pompe, alors qu'il a déjà couché en cachette, son mariage est un mariage "trompe l'oeil" . C'est cet aspect qui fait qu'il vivait dans le péché.

Mais peut-on dire autant d'un couple qui vit ensemble depuis des années et ayant même des enfants ? Certainement la première fois ils l'ont fait en cachette, mais après le fait qu'ils se soient mis en ménage aux yeux et au su de tous, peut-on dire que fondamentalement ils vivent dans la fornication d'autant plus s'ils savent qu'ils sont fidèles l'un à l'autre ?

Bonne journée

Comme toi, je pense qu'il est important que les parents soient au courant de l'union de leurs enfants . C'est une question de bon sens et de respect .

_________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gouttes-de-rosee.e-monsite.com/
Gaïus



Nbs de messages postés : 709
Inscrit(e) depuis le : 16/12/2012

Message n°11
MessageSujet: Re: "Adultère" c'est quoi ? Mar 10 Déc - 4:40

fleur des champs a écrit:
Petite remarque : Aujourd'hui dans nos sociétés, celui qui vit en concubinage, doit respecter la règle de fidélité. D'ailleurs, celui qui trompe son concubin aujourd'hui est mal vu par son entourage.
Déduction: Même celui qui n'est pas marié civilement mais vit en concubinage est considéré comme marié et est je pense marié selon Dieu. Franchement, c'est une signature qui va faire qu'il est plus ou moins marié devant Dieu? Je ne pense pas ...
Aussi, je pense que celui qui vit en concubinage et abandonne par la suite son concubin/concubine agit aussi gravement que celui qui divorce de sa femme . Notre notion d'homme à ce sujet évolue selon la société et les époques, mais Dieu lui ne change pas ... heureusement Smile


Le commentaire intéressant de "Fleur des champs" m'a fait penser au temps ou je vivais en Italie pour raisons professionnelles. En raison de l'influence de l'église catholique romaine sur le gouvernement, les Italiens et les autres habitants du pays ne pouvaient pas divorcer, même en cas d'adultère, à moins de d'aller divorcer à l'étranger. Certains chrétiens habitant en Italie se sont donc séparés de leur conjoint infidèle (conformément aux paroles de Jésus dans Matthieu 5:32) et se sont engagés par la suite avec un nouveau partenaire en se promettant mutuellement fidélité devant témoins et en signant une déclaration écrite stipulant qu'ils vivraient désormais comme mari et femme ! Je n'ai pas le moindre doute qu'un tel couple était considéré comme marié devant Dieu et devant les hommes au courant de leur promesse de fidèlité.
Revenir en haut Aller en bas
Lepetiqohéleth



Nbs de messages postés : 2633
Inscrit(e) depuis le : 03/12/2010
Où je me trouve Où je me trouve : L'ultra-périphérie européenne

Message n°12
MessageSujet: Re: "Adultère" c'est quoi ? Mar 10 Déc - 9:30

Paix, faveur et miséricorde divines,

Un couple qui choisi de se pacser (homme et femme bien sûr), est-ce le même cas que mon premier exemple ? Peut-on les accepter comme proclamateurs et accepter qu'ils se baptisent ?

Qu'en pensez-vous ?

_________________________________________________
Heureux les pacifiques, puisqu’ils seront appelés ‘ fils de Dieu ’. Mat 5: 9 Soyons tous des faiseurs de paix sur ce forum en particulier les membres oints pour que l'expression "fils de Dieu" ne leur soient pas arrachée !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jehovahyhwh.org
Lepetiqohéleth



Nbs de messages postés : 2633
Inscrit(e) depuis le : 03/12/2010
Où je me trouve Où je me trouve : L'ultra-périphérie européenne

Message n°13
MessageSujet: Re: "Adultère" c'est quoi ? Mar 10 Déc - 9:52

Autre situation :

Un couple divorce par stratégie. Peut-être pour raison patrimoniale. Donc c'est un divorce non valable selon les Ecritures. Ils s'exposent dit Jésus à être adultère. Mais voilà, leur but n'était pas de vivre avec un(e) autre. Certes après un break nécessaire (la femme repart vivre chez ses parents) et une fois le divorce prononcé, ils reprennent ménage soit tel quel, soit en se remariant sous un autre contrat.

D'après vous, sont-ils devenus malgré tout adultères puisque leur divorce n'était pas biblique tandis qu'ils se sont gardés fidélité ?
1) Leur nouvelle vie commune sans se remarier ne leur fait pas tomber sous le coup de l'adultère. Pourquoi ? Leur fait tomber sous le coup de l'adultère ; pourquoi ?
2) Se mariant à nouveau sous une autre forme de contrat, ils ne sont pas adultères. Pourquoi ? Ils sont adultères, pourquoi ?
3) Ce genre de stratégie est choquant. Je ne pense pas que Dieu accepte cela.

Voilà, bien que ce soit incongrue et rare comme situation, pourtant ça existe. J'en connais au moins un cas. Allez, à vos claviers et très bonne journée !

_________________________________________________
Heureux les pacifiques, puisqu’ils seront appelés ‘ fils de Dieu ’. Mat 5: 9 Soyons tous des faiseurs de paix sur ce forum en particulier les membres oints pour que l'expression "fils de Dieu" ne leur soient pas arrachée !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jehovahyhwh.org
Georges



Nbs de messages postés : 462
Inscrit(e) depuis le : 05/12/2010
Où je me trouve Où je me trouve : Réunion.

Message n°14
MessageSujet: Re: "Adultère" c'est quoi ? Mar 10 Déc - 12:10

Bonjour,
fleur des champs a écrit:
Petite remarque : Aujourd'hui dans nos sociétés, celui qui vit en concubinage, doit respecter la règle de fidélité. D'ailleurs, celui qui trompe son concubin aujourd'hui est mal vu par son entourage.

Déduction: Même celui qui n'est pas marié civilement mais vit en concubinage est considéré comme marié et est je pense marié selon Dieu. Franchement, c'est une signature qui va faire qu'il est plus ou moins marié devant Dieu? Je ne pense pas ...

Autre remarque : Le mariage pour Dieu je pense c'est le fait de "quitter son père et sa mère et de s'attacher à sa femme". C'est le fait de former sa propre famille en se détachant de ses parents .

Donc, celui qui décide de quitter ses parents , de s'attacher à une femme, sans forcément passer par la mairie, n'est-il pas marié aux yeux de Dieu ?
Je pense que si .

Aussi, je pense que celui qui vit en concubinage et abandonne par la suite son concubin/concubine agit aussi gravement que celui qui divorce de sa femme . Notre notion d'homme à ce sujet évolue selon la société et les époques, mais Dieu lui ne change pas ... heureusement Smile



Je suis tout à fait d'accord avec toi.
Bonne journée & A+
Revenir en haut Aller en bas
Georges



Nbs de messages postés : 462
Inscrit(e) depuis le : 05/12/2010
Où je me trouve Où je me trouve : Réunion.

Message n°15
MessageSujet: Re: "Adultère" c'est quoi ? Mar 10 Déc - 12:14

Bonjour,
Gaïus a écrit:


Le commentaire intéressant de "Fleur des champs" m'a fait penser au temps ou je vivais en Italie pour raisons professionnelles. En raison de l'influence de l'église catholique romaine sur le gouvernement, les Italiens et les autres habitants du pays ne pouvaient pas divorcer, même en cas d'adultère, à moins de d'aller divorcer à l'étranger. Certains chrétiens habitant en Italie se sont donc séparés de leur conjoint infidèle (conformément aux paroles de Jésus dans Matthieu 5:32) et se sont engagés par la suite avec un nouveau partenaire en se promettant mutuellement fidélité devant témoins et en signant une déclaration écrite stipulant qu'ils vivraient désormais comme mari et femme ! Je n'ai pas le moindre doute qu'un tel couple était considéré comme marié devant Dieu et devant les hommes au courant de leur promesse de fidèlité.
Tout à fait
A+
Revenir en haut Aller en bas
Georges



Nbs de messages postés : 462
Inscrit(e) depuis le : 05/12/2010
Où je me trouve Où je me trouve : Réunion.

Message n°16
MessageSujet: Re: "Adultère" c'est quoi ? Mar 10 Déc - 12:21

Bonjour,
Lepetiqohéleth a écrit:
Paix, faveur et miséricorde divines,

Un couple qui choisi de se pacser (homme et femme bien sûr), est-ce le même cas que mon premier exemple ? Peut-on les accepter comme proclamateurs et accepter qu'ils se baptisent ?

Qu'en pensez-vous ?
Question pratique : Une religion qui déclare le concubinage comme faisant partie de la fornication pourra difficilement accepter en son sein comme membre baptisé une personne vivant en concubinage.
A+
Revenir en haut Aller en bas
Georges



Nbs de messages postés : 462
Inscrit(e) depuis le : 05/12/2010
Où je me trouve Où je me trouve : Réunion.

Message n°17
MessageSujet: Re: "Adultère" c'est quoi ? Mar 10 Déc - 12:38

Bonjour,
Lepetiqohéleth a écrit:
Autre situation :

Un couple divorce par stratégie. Peut-être pour raison patrimoniale. Donc c'est un divorce non valable selon les Ecritures. Ils s'exposent dit Jésus à être adultère. Mais voilà, leur but n'était pas de vivre avec un(e) autre. Certes après un break nécessaire (la femme repart vivre chez ses parents) et une fois le divorce prononcé, ils reprennent ménage soit tel quel, soit en se remariant sous un autre contrat.

D'après vous, sont-ils devenus malgré tout adultères puisque leur divorce n'était pas biblique tandis qu'ils se sont gardés fidélité ?
1) Leur nouvelle vie commune sans se remarier ne leur fait pas tomber sous le coup de l'adultère. Pourquoi ? Leur fait tomber sous le coup de l'adultère ; pourquoi ?
2) Se mariant à nouveau sous une autre forme de contrat, ils ne sont pas adultères. Pourquoi ? Ils sont adultères, pourquoi ?
3) Ce genre de stratégie est choquant. Je ne pense pas que Dieu accepte cela.

Voilà, bien que ce soit incongrue et rare comme situation, pourtant ça existe. J'en connais au moins un cas. Allez, à vos claviers et très bonne journée !
Ce n'est pas le divorce qui rend une personne adultère, mais une éventuelle nouvelle relation avec une femme appartenant à un mari pour un homme et une relation sexuelle avec un autre homme que son mari pour une femme mariée.

Paul a dit aux chrétiens qu'ils pouvaient se séparer un temps pour la prière, mais pas trop longtemps à cause des risques de fornication. (I Corinthiens 7:5)
Celui qui se remarie avec son conjoint avec lequel il avait divorcé sans motif valable ne pèche pas puisque aux yeux de Dieu il était toujours marié. (Voir aussi I Corinthiens 7:11)

Mais après, divorcer pour raison matrimoniale, ça ne fait pas sérieux.

Si la bible ne condamne pas le concubinage, elle donne une préférence au mariage, quand Paul dit : "Que le mariage soit honoré chez tous,"
A+
Revenir en haut Aller en bas
fleur des champs



Nbs de messages postés : 715
Inscrit(e) depuis le : 14/02/2012
Mon age : 23
Où je me trouve Où je me trouve : Sur une île de Cham ^^

Message n°18
MessageSujet: Re: "Adultère" c'est quoi ? Mar 10 Déc - 19:45

Lepetiqohéleth a écrit:
Autre situation :

Un couple divorce par stratégie. Peut-être pour raison patrimoniale. Donc c'est un divorce non valable selon les Ecritures. Ils s'exposent dit Jésus à être adultère. Mais voilà, leur but n'était pas de vivre avec un(e) autre. Certes après un break nécessaire (la femme repart vivre chez ses parents) et une fois le divorce prononcé, ils reprennent ménage soit tel quel, soit en se remariant sous un autre contrat.

D'après vous, sont-ils devenus malgré tout adultères puisque leur divorce n'était pas biblique tandis qu'ils se sont gardés fidélité ?
1) Leur nouvelle vie commune sans se remarier ne leur fait pas tomber sous le coup de l'adultère. Pourquoi ? Leur fait tomber sous le coup de l'adultère ; pourquoi ?
2) Se mariant à nouveau sous une autre forme de contrat, ils ne sont pas adultères. Pourquoi ? Ils sont adultères, pourquoi ?
3) Ce genre de stratégie est choquant. Je ne pense pas que Dieu accepte cela.

Voilà, bien que ce soit incongrue et rare comme situation, pourtant ça existe. J'en connais au moins un cas. Allez, à vos claviers et très bonne journée !


Dans cette situation précise, le motif de divorce n'est pas valable, il y a donc péché. L'accord des deux conjoints de se séparer pour vivre l'un seul et l'autre chez ses parents est, contenu des circonstances, un manque de maturité chrétienne et un manque de bon sens.
Cependant, étant donné que leur désir n'est pas de se désunir complétement, je crois que le mariage aux yeux de Dieu est toujours valide.
Il n'y a donc pas d' adultère, mais on peut parler d'un manque de bon sens, et de foi, car celui qui divorce pour des raisons stratégiques (d'argent, ou autre ...) n'est - ce pas manquer de confiance en Dieu ?

_________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gouttes-de-rosee.e-monsite.com/
fleur des champs



Nbs de messages postés : 715
Inscrit(e) depuis le : 14/02/2012
Mon age : 23
Où je me trouve Où je me trouve : Sur une île de Cham ^^

Message n°19
MessageSujet: Re: "Adultère" c'est quoi ? Mar 10 Déc - 19:53

Une situation qui revient souvent :

Un couple fiancé chrétien décide de "briser" leurs fiançailles pour des raisons autre que "adultère". Je crois que dans ce cas on peut parler de divorce. D'ailleurs, il me semble que dans le récit, lorsque Joseph après avoir appris que Marie (sa fiancée) était enceinte, décida de "divorcer en secret".

Puisqu'on parle dans la Bible de divorce même pour des fiançailles, cela veut-il dire que ces fiancés dans l'exemple cité ne pourront plus se marier avec une autre personne? Peut-on parler d'adultère?

Qu'en pensez-vous ?

_________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gouttes-de-rosee.e-monsite.com/
Georges



Nbs de messages postés : 462
Inscrit(e) depuis le : 05/12/2010
Où je me trouve Où je me trouve : Réunion.

Message n°20
MessageSujet: Re: "Adultère" c'est quoi ? Mer 11 Déc - 19:07

Bonjour,
fleur des champs a écrit:
Une situation qui revient souvent :

Un couple fiancé chrétien décide de "briser" leurs fiançailles pour des raisons autre que "adultère". Je crois que dans ce cas on peut parler de divorce. D'ailleurs, il me semble que dans le récit, lorsque Joseph après avoir appris que Marie (sa fiancée) était enceinte, décida de "divorcer en secret".

Puisqu'on parle dans la Bible de divorce même pour des fiançailles, cela veut-il dire que ces fiancés dans l'exemple cité ne pourront plus se marier avec une autre personne? Peut-on parler d'adultère?

Qu'en pensez-vous ?
J'ai pris un peu de temps pour répondre parce que la question est aussi intéressante que difficile.
Le terme utilisé par Jésus pour femme quand il parle de femme, de divorce et d'adultère est isha = אשּה.
Marie, la fiancée de Joseph n'était pas une isha, mais une aléma (Jeune fille ou jeune femme vierge) = עלמה.
Le fait que Joseph ait voulu divorcer avec Marie signifie que l'on pouvait divorcer avec une femme ou divorcer avec une fiancée.
Mais rien dans la bible laisse entendre que la fiancée qui divorçait et se mariait avec un autre commettait l'adultère.
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Gaïus



Nbs de messages postés : 709
Inscrit(e) depuis le : 16/12/2012

Message n°21
MessageSujet: Re: "Adultère" c'est quoi ? Mer 11 Déc - 21:35

fleur des champs a écrit:
... Un couple fiancé chrétien décide de "briser" leurs fiançailles pour des raisons autre que "adultère". Je crois que dans ce cas on peut parler de divorce. D'ailleurs, il me semble que dans le récit, lorsque Joseph après avoir appris que Marie (sa fiancée) était enceinte, décida de "divorcer en secret".
Puisqu'on parle dans la Bible de divorce même pour des fiançailles, cela veut-il dire que ces fiancés dans l'exemple cité ne pourront plus se marier avec une autre personne? Peut-on parler d'adultère?
Qu'en pensez-vous ?

Georges a écrit:
... Le fait que Joseph ait voulu divorcer avec Marie signifie que l'on pouvait divorcer avec une femme ou divorcer avec une fiancée ...


À "Fleur des champs" et Georges,
il me semble que vos déductions sont influencées par la Traduction du Monde Nouveau qui est la seule à parler de "divorcer" dans Matthieu 1:19 alors que si vous comparez les 26 traductions du lien que je vous propose de consulter, vous verrez que le sens de απολυσαι (apolusai) est ici plutôt "rompre, renvoyer" :
"Joseph, son fiancé, qui était un homme juste et qui ne voulait pas l'exposer au déshonneur, se proposa de rompre secrètement avec elle." (Matthieu 1:19 Bible Segond 21 © 2007 et d'autres) - cliquer sur
http://djep.hd.free.fr/LaReferenceBiblique/?Livre=40&Chap=1&Vers=19

La période des fiançailles permettait d'apprendre à mieux se connaître (sans toutefois avoir de relations sexuelles). S'il s'avérait que des aspects graves venant à être connus progressivement compromettaient le succès du mariage, il était possible de rompre les fiançailles.

La Bible compare les futurs membres de l'épouse du Christ à une fiancée :
"En effet, je suis jaloux de vous, de la jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancés à un seul époux pour vous présenter à Christ comme une vierge pure." (2 Corinthiens 11:2 Bible Segond 21 © 2007 et d'autres). Les fiançailles de Jésus durent déjà presque 2000 ans et vous savez tous que les futurs membres de l'épouse préparés sur la terre qui ne correspondaient pas aux critères ont déjà été "renvoyés" par Jésus qui a ainsi "rompu" les "fiançailles" !

Sincèrement et respectueusement
Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Georges



Nbs de messages postés : 462
Inscrit(e) depuis le : 05/12/2010
Où je me trouve Où je me trouve : Réunion.

Message n°22
MessageSujet: Re: "Adultère" c'est quoi ? Jeu 12 Déc - 0:05

Bonjour,
Gaïus a écrit:
fleur des champs a écrit:
... Un couple fiancé chrétien décide de "briser" leurs fiançailles pour des raisons autre que "adultère". Je crois que dans ce cas on peut parler de divorce. D'ailleurs, il me semble que dans le récit, lorsque Joseph après avoir appris que Marie (sa fiancée) était enceinte, décida de "divorcer en secret".
Puisqu'on parle dans la Bible de divorce même pour des fiançailles, cela veut-il dire que ces fiancés dans l'exemple cité ne pourront plus se marier avec une autre personne? Peut-on parler d'adultère?
Qu'en pensez-vous ?

Georges a écrit:
... Le fait que Joseph ait voulu divorcer avec Marie signifie que l'on pouvait divorcer avec une femme ou divorcer avec une fiancée ...


À "Fleur des champs" et Georges,
il me semble que vos déductions sont influencées par la Traduction du Monde Nouveau qui est la seule à parler de "divorcer" dans Matthieu 1:19 alors que si vous comparez les 26 traductions du lien que je vous propose de consulter, vous verrez que le sens de απολυσαι (apolusai) est ici plutôt "rompre, renvoyer" :
"Joseph, son fiancé, qui était un homme juste et qui ne voulait pas l'exposer au déshonneur, se proposa de rompre secrètement avec elle." (Matthieu 1:19 Bible Segond 21 © 2007 et d'autres) - cliquer sur
http://djep.hd.free.fr/LaReferenceBiblique/?Livre=40&Chap=1&Vers=19

La période des fiançailles permettait d'apprendre à mieux se connaître (sans toutefois avoir de relations sexuelles). S'il s'avérait que des aspects graves venant à être connus progressivement compromettaient le succès du mariage, il était possible de rompre les fiançailles.

La Bible compare les futurs membres de l'épouse du Christ à une fiancée :
"En effet, je suis jaloux de vous, de la jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancés à un seul époux pour vous présenter à Christ comme une vierge pure." (2 Corinthiens 11:2 Bible Segond 21 © 2007 et d'autres). Les fiançailles de Jésus durent déjà presque 2000 ans et vous savez tous que les futurs membres de l'épouse préparés sur la terre qui ne correspondaient pas aux critères ont déjà été "renvoyés" par Jésus qui a ainsi "rompu" les "fiançailles" !

Sincèrement et respectueusement
Gaïus

Euh, non, je ne suis pas uniquement basé sur la TMN.
La traduction interlinéaire grec-Français de Maurice CARREZ rend ce verbe Apoluo par répudier.
Le dictionnaire grec biblique de Didier Fontaine rend apoluo par libérer, laisser aller, renvoyer, divorcer, congédier.
Mais ceci dit, j'ai répondu à la question sans trancher pour ce qui est du terme précis et de sa signification.
Il est intéressant de voir la signification du verbe hébreu garash qui veut dire divorcer et qui veut dire aussi répudier.
Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Lepetiqohéleth



Nbs de messages postés : 2633
Inscrit(e) depuis le : 03/12/2010
Où je me trouve Où je me trouve : L'ultra-périphérie européenne

Message n°23
MessageSujet: Re: "Adultère" c'est quoi ? Jeu 12 Déc - 10:15

Paix, faveur et miséricorde divines,

Selon Jésus, il ne faut pas divorcer d'avec son conjoint pour des raisons futiles car l'un et l'autre s'expose à devenir adultère s'il se remarie.
Par contre l'apôtre Paul autorise la femme de se séparer (il ne parle pas de divorce) de son conjoint si elle le veut. Mais l'homme selon lui ne doit pas quitter sa femme.

Paul contredit-il Jésus ? 
Pourquoi la femme peut-elle se séparer de son homme, mais l'homme non ?

Ce qui veut dire qu'une sœur qui quitte son homme peut-être pionnière, un frère qui quitte sa femme peut être noté ! !!!

Qu'en pensez-vous ?

_________________________________________________
Heureux les pacifiques, puisqu’ils seront appelés ‘ fils de Dieu ’. Mat 5: 9 Soyons tous des faiseurs de paix sur ce forum en particulier les membres oints pour que l'expression "fils de Dieu" ne leur soient pas arrachée !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jehovahyhwh.org
Georges



Nbs de messages postés : 462
Inscrit(e) depuis le : 05/12/2010
Où je me trouve Où je me trouve : Réunion.

Message n°24
MessageSujet: Re: "Adultère" c'est quoi ? Jeu 12 Déc - 10:52

Georges a écrit:
Bonjour,
Gaïus a écrit:
fleur des champs a écrit:
... Un couple fiancé chrétien décide de "briser" leurs fiançailles pour des raisons autre que "adultère". Je crois que dans ce cas on peut parler de divorce. D'ailleurs, il me semble que dans le récit, lorsque Joseph après avoir appris que Marie (sa fiancée) était enceinte, décida de "divorcer en secret".
Puisqu'on parle dans la Bible de divorce même pour des fiançailles, cela veut-il dire que ces fiancés dans l'exemple cité ne pourront plus se marier avec une autre personne? Peut-on parler d'adultère?
Qu'en pensez-vous ?

Georges a écrit:
... Le fait que Joseph ait voulu divorcer avec Marie signifie que l'on pouvait divorcer avec une femme ou divorcer avec une fiancée ...


À "Fleur des champs" et Georges,
il me semble que vos déductions sont influencées par la Traduction du Monde Nouveau qui est la seule à parler de "divorcer" dans Matthieu 1:19 alors que si vous comparez les 26 traductions du lien que je vous propose de consulter, vous verrez que le sens de απολυσαι (apolusai) est ici plutôt "rompre, renvoyer" :
"Joseph, son fiancé, qui était un homme juste et qui ne voulait pas l'exposer au déshonneur, se proposa de rompre secrètement avec elle." (Matthieu 1:19 Bible Segond 21 © 2007 et d'autres) - cliquer sur
http://djep.hd.free.fr/LaReferenceBiblique/?Livre=40&Chap=1&Vers=19

La période des fiançailles permettait d'apprendre à mieux se connaître (sans toutefois avoir de relations sexuelles). S'il s'avérait que des aspects graves venant à être connus progressivement compromettaient le succès du mariage, il était possible de rompre les fiançailles.

La Bible compare les futurs membres de l'épouse du Christ à une fiancée :
"En effet, je suis jaloux de vous, de la jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancés à un seul époux pour vous présenter à Christ comme une vierge pure." (2 Corinthiens 11:2 Bible Segond 21 © 2007 et d'autres). Les fiançailles de Jésus durent déjà presque 2000 ans et vous savez tous que les futurs membres de l'épouse préparés sur la terre qui ne correspondaient pas aux critères ont déjà été "renvoyés" par Jésus qui a ainsi "rompu" les "fiançailles" !

Sincèrement et respectueusement
Gaïus

Euh, non, je ne suis pas uniquement basé sur la TMN.
La traduction interlinéaire grec-Français de Maurice CARREZ rend ce verbe Apoluo par répudier.
Le dictionnaire grec biblique de Didier Fontaine rend apoluo par libérer, laisser aller, renvoyer, divorcer, congédier.
Mais ceci dit, j'ai répondu à la question sans trancher pour ce qui est du terme précis et de sa signification.
Il est intéressant de voir la signification du verbe hébreu garash qui veut dire divorcer et qui veut dire aussi répudier.
Merci.
@Gaius
As tu remarqué que dans le verset 18 il est dit qu'elle était promise en mariage et dans le verset 19 il est question de son mari ?
Moi même je n'avais jamais remarqué ce détail...
Merci FdC pour ton excellente question
A+
Revenir en haut Aller en bas
Georges



Nbs de messages postés : 462
Inscrit(e) depuis le : 05/12/2010
Où je me trouve Où je me trouve : Réunion.

Message n°25
MessageSujet: Re: "Adultère" c'est quoi ? Jeu 12 Déc - 11:03

Lepetiqohéleth a écrit:
Paix, faveur et miséricorde divines,

Selon Jésus, il ne faut pas divorcer d'avec son conjoint pour des raisons futiles car l'un et l'autre s'expose à devenir adultère s'il se remarie.
Par contre l'apôtre Paul autorise la femme de se séparer (il ne parle pas de divorce) de son conjoint si elle le veut. Mais l'homme selon lui ne doit pas quitter sa femme.

Paul contredit-il Jésus ? 
Pourquoi la femme peut-elle se séparer de son homme, mais l'homme non ?

Ce qui veut dire qu'une sœur qui quitte son homme peut-être pionnière, un frère qui quitte sa femme peut être noté ! !!!

Qu'en pensez-vous ?
Au premier siècle il n'y avait pas égalité homme/femme et c'est l'homme qui répudiait la femme et pas l'inverse.
Devant Dieu, l'homme a davantage de responsabilités que la femme. (Je demande aux femmes qui lisent cela de m'excuser pour cette phrase impopulaire et non reconnue de nos jours).
A+
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Message n°26
MessageSujet: Re: "Adultère" c'est quoi ?

Revenir en haut Aller en bas

"Adultère" c'est quoi ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant